Rodez retrouve son rugby, et le chemin de la victoire

Enfin Rodez a ouvert son compteur de victoires à Paul Lignon, une victoire qui fait du bien à tout le monde, à tout un club. Une victoire acquise au bout d’un match où l’on a retrouvé le SRA de début de saison, où la manière était là mais pas le gain du match. Hier il y a eu la manière, et le résultat, net et sans bavures. Le vrai départ de la saison du SRA ?

Un des principaux objectifs du staff avait été de dédramatiser ce rendez-vous et d’enlever toute pression pour ce match, après la déception des derniers résultats, et ce, afin que les joueurs se présentent libérés, juste pour jouer au rugby comme ils savent le faire. Objectif pleinement réussi, et il ne faudra pas longtemps pour s’en apercevoir.

Dès la 4ème minute, c’est le jeune Fromenteze, qui va passer le premier la ligne pour l’ouverture du score. Et premier signe, Rodez qui avait tendance à encaisser des points peu après avoir scoré, va non seulement savoir garder son avantage, mais le conforter. Une belle anticipation de Vabret, un autre tout jeune, va lui permettre de filer derrière la ligne après une interception. Comme c’était la mi-temps de la jeunesse, c’est enfin Chamagne, pas beaucoup plus âgé que ses deux comparses, qui va aller pointer à son tour après une passe au pied millimétrée de de Baldy-Martin. Avec 2 pénalités en supplément, Rodez virait en tête à la pause avec un net 25/0.

Il y aura bien une réaction de Graulhet au début du second acte avec un essai transformé, preuve que les tarnais, bien que dominés, n’étaient pas venus en victimes expiatoires. Leur pack, solide et expérimenté aura même à quelques occasions bousculé nos ruthénois, et sera récompensé par un essai de pénalité en fin de rencontre. Mais hier, Rodez était dans la plénitude de son rugby. Ainsi, ce sont tour à tour Aboitiz, Alonso, Williams qui vont y aller de leur essai, avant que Fromenteze ne clôture le score comme il l’avait ouvert par un dernier essai.

Hier Rodez a fait feu de tout bois. Toute la palette rugbystique ou presque y est passé dans les essais marqués. De la puissance, de belles liaisons avants/trois-quarts, de belles combinaisons, avec en supplément de la vitesse d’exécution et de la justesse technique. Avec le soleil, automnal, Rodez a donc retrouvé ce rugby qui avait ravi ses supporters face Blagnac ou Nîmes. Mais hier tout a fonctionné à merveille pour nos « Sang et Or », qui ont offert à Dimitri Théron qui fêtait sa 100ème apparition sous le maillot ruthénois, une superbe victoire, et qui sans doutes ont retrouvé de cette confiance qui les avait fuit depuis quelques dimanches. Une belle affiche les attends désormais à Narbonne, où ils pourron voyagéer sereins et sans pression.

A Rodez – Stade Paul Lignon

Rodez – Graulhet : 51-14 (mi-temps 25-0)

Rodez : 7 essais de Fromenteze (4ème et 81ème), Vabret (8ème), Chamagne (16ème), Aboitiz (51ème), Alonso, Williams (76ème). 5 transf. et 2 pénalités de Baldy-Martin

Rodez :15. Alonso, 14. Vabret,13. Williams, 12.Bester, 11. Chamagne, 10. Baldy-Martin,9. Ravanello, 8.Tachat, 7. Lallour, 6. Barnerias, 5. Tonga, 4 . Fromenteze, 3. Iosseliani, 2. Théron, 1. Marmoiton

Entrés en cours de match : Aboitiz, André, Dahir, Tiatia, Roca, Loumingou, Aigouy,Delouis

Ph. Bertolotti

Photo : D. Cristol