Le SRA s’est bel et bien pris les pieds dans le tapis vert de Paul Lignon hier face à St Sulpice sur Lèze, un tapis copieusement arrosé il est vrai, mais les deux équipes étaient à égalité face à cet ingrédient. Et l’on ne peut pas dire que Rodez découvrait St Sulpice, ses vertus, quelques fois ses vices, une équipe jamais facile à manier. Et pourtant Rodez a trébuché faute d’avoir su faire ce qu’il fallait face à un tel adversaire et dans ces conditions météo en particulier.

Une entame ratée,

Sous la pluie discontinue, la rencontre avait débuté sur un faux rythme, marquée par de nombreuses maladresses. C’est d’ailleurs sur l’une d’elles, que St Sulpice va ouvrir le score : 1 pénalité ratée par le buteur adverse, un en-avant ruthénois à la réception dans l’en-but, une mêlée pour St Sulpice, et 3 temps de jeu plus tard, Rodez encaissait le premier essai du match. Il y aura une réaction de nos « sang et or », avec plusieurs temps forts dans le camp adverse, mais toujours cette difficulté à franchir la ligne. C’est le dernier arrivé, l’anglais Williams qui trouvera la solution avec un essai de « filou », en sautant par-dessus un regroupement près de la ligne haut-garonnaise. Baldy ajoutant 2 pénalités, on pensait à ce moment-là que Rodez allait enfin poser sa main sur le match, mais il n’en sera rien. Encore et toujours des maladresses à vouloir trop jouer, un engagement sur courant alternatif, un jeu au pied défaillant, Rodez ne trouvait pas les solutions pour s’adapter et à l’adversaire, et aux conditions de jeu. Par contre en face, fidèle à sa culture, St Sulpice ne lâchait rien, mettait beaucoup d’engagement avec une grosse défense, et se prenait à croire à un possible exploit, d’autant que le score sera réduit avant la pause (11/10), alors que Rodez était en infériorité numérique.

Rodez perd le fil du match

Et le début de seconde mi-temps ne rassurera personne, bien au contraire, car très vite Rodez va écoper d’un second carton blanc et se retrouver en double infériorité numérique. Plus le temps passait, plus St Sulpice apparaissait surmotivé et maintenait sa pression physique, plus Rodez déjouait et doutait. Et les haut-garonnais vont bien profiter de cette situation pour prendre le score, d’abord avec un essai, puis avec un drop. A partir de là, les ruthénois vont apparaître plus que jamais perdus sur le terrain, butant sur une solide défense, continuant sur les maladresses, les mauvais choix. Boscus redonnera bien un peu d’espoir par une pénalité, mais le buteur de St Sulpice redonnera de l’air aux siens peu après. Rodez ne trouvait pas et ne trouvera jamais les clés de ce match. Il y eu bien cette dernière tentative près de la ligne pour un possible match nul, mais celle-ci sera avortée par une faute imaginaire sifflée contre Rodez, illustrant un arbitrage qui n’aura pas brillé lui non plus dans ce triste après-midi.

Se profile maintenant un déplacement chez le dernier de poule, un déplacement dont l’enjeu devient capital, et une occasion de rachat pour les ruthénois si décevants hier.

A Rodez – Stade Paul Lignon

Rodez – Saint Sulpice sur Lèze : 14 / 21 (mi-temps 11 / 10)

Rodez : 1 essai Williams (21ème ), 3 pén. Baldy (25ème et 29ème), Boscus (69ème)

St Sulpice : 2 essais Roux (5ème et 44ème), 1 transf. et 1 drop de Boyer (5ème et 48ème), 2 pén. de Roquebert (39ème et 72ème)

Rodez : 15.Alonso, 14. Williams, 13. Mazet, 12. Bester, 11. Vabret, 10. Baldy-Martin, 9. Ravanello, 8. Tachat, 7. Roca, 6. Jarreau, 5. Tonga, 4. Tiatia, 3. Dahir, 2. Théron, 1. Marmoiton

Cartons blancs : Théron (36ème), Tiatia (41ème)

Entrés en cours de match : Boscus, Chamagne, Aboitiz, Euphrasie, André, Fromenteze, Chiffre, Lallour

Ph. Bertolotti

Photo : D. Cristol